Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon Chien Relax

Massage canin et éducation canine respectueuse : similitudes et complémentarité

28 Août 2014 , Rédigé par Mon Chien Relax Publié dans #Massage Canin, #Bien vivre ensemble

Il serait tentant de se dire qu’il n’y a, a priori, pas de corrélation entre le massage canin et l’éducation canine respectueuse. Pourtant, bien-être et éducation, deux mondes différents en apparence, peuvent bien être utiles l’un à l’autre.

Pour celles et ceux qui se demandent quel serait l’intérêt de faire masser leur chien, en voici quelques raisons (liste non-exhaustive) :

Comme le massage pour les humains, le massage canin est une technique de remise en forme et de bien-être qui utilise différents gestes (effleurages, lissages, pressions, compressions, pétrissages, palper rouler, vibrations, tapotements, etc.).

  • Il familiarise les chiots aux manipulations et réduit leur trop-plein d’énergie,
  • Il détend les chiens grâce à son action relaxante sur le système nerveux et musculaire,
  • Il aide dans la préparation et la récupération des chiens sportifs (agility, cani-cross, ohé rythmée, etc.) par son action sur le système musculaire, circulatoire et articulaire,
  • Il réduit les tensions compensatoires, les douleurs musculaires et articulaires, aide à retrouver un bon tonus chez les chiens souffrant d’arthrite, d’arthrose, de dysplasie, améliore la récupération post-opératoire (avec l’avis du vétérinaire),
  • Il aide les chiens vieillissants par son action relaxante, antalgique, stimulante (stimulation du système nerveux, de la circulation sanguine et lymphatique, de la micro-circulation et des méridiens), il soulage les douleurs, permet de compenser le manque d’exercice, améliore l’élasticité de la peau et la qualité du poil.

Connaissance et confiance :

On pourrait se dire, à première vue, que tous les chiens doivent aimer se faire masser. En fait, ce n’est pas toujours le cas et il est même dangereux de l’affirmer.

Le massage, ce n’est pas une caresse. Il s’agit d’un toucher mesuré et concentré auquel les chiens ne sont pas ou rarement habitués. Le praticien masse, en fonction des besoins du chien, la majeure partie de son corps, y compris la tête, les pattes et la queue. Ce sont des zones sensibles et il se peut que certains chiens n’acceptent pas facilement d’être touchés à ces endroits, voire pas du tout, qui plus est par une personne étrangère à sa famille.

La plupart du temps, le massage s’effectue sur le lieu de vie du chien, de façon à ce que celui-ci ne vive pas le stress d’un lieu et d’odeurs inconnus. Mais, imaginez venir masser un chien que vous ne connaissez pas, qui ne vous connaît pas non plus et qui vous accueille chez lui …

Comment entrer en contact avec un chien inconnu et pour lequel le praticien est un parfait inconnu sans savoir appréhender le comportement du chien ? Comment mettre en place une relation de confiance sans savoir interpréter ses postures et par conséquent adopter les bons comportements ? Comment savoir, même si le praticien parvient à effectuer un protocole de massage correctement, si le chien était vraiment « bien » ? On pourrait citer l’exemple du chien qui bâille, souvent interprété à tort comme un signe de bien-être …

C’est pourquoi il est nécessaire de connaître les bases du comportement canin, afin d’être à même d’approcher le chien d’une façon appropriée et d’interpréter correctement ses signaux de communication, autrement appelés "signaux d'apaisement", notamment. Le praticien peut ainsi ajuster le massage en fonction des réactions du chien.

Certains chiens sont très actifs, hypersensibles, anxieux ou peureux. Grâce au renforcement positif et surtout à l'absence de contrainte ou de contention, le praticien peut progressivement aider le chien à se poser et mieux accepter le massage, grâce à la concentration et à l’association agréable (toucher = friandise, par exemple). Le praticien apprend également à décoder certains signes de lâcher-prise tels qu'un relâchement musculaire, une posture plus souple et détendue, etc.

Un éducateur canin connaissant les techniques de massages pourrait tout à fait, en complément, utiliser celles-ci avec des chiens craintifs, hypersensibles, facilement excitables ou qui ont du mal à s'arrêter.

Dans ce cas, le massage contribuerait à une meilleure mise en confiance et faciliterait le lâcher-prise.

Le massage, comme l’éducation canine respectueuse, demande de la patience, de la constance et de la cohérence. La confiance se gagne progressivement et c’est avec une bonne connaissance du comportement canin que l’on pourra instaurer cette relation.

Une approche globale :

Massage et éducation canine respectueuse mettent un point d’honneur à la motivation du chien, à l’écoute de ses besoins, à la prise en compte de son histoire, de son environnement et de ses habitudes. Le massage, en effet, raisonne selon une approche holistique, qui tient compte de l'individu dans sa globalité, avec son environnement, son histoire, ses émotions et ses relations sociales. Finalement, il en est de même pour une prise en charge comportementale, d'éducation ou de rééducation.

Une efficacité dans le temps :

Il reste encore aujourd'hui une difficulté pour les praticiens en massage canin comme pour les éducateurs - comportementalistes canins : l'efficacité ne se mesure pas toujours à court terme, ni à l'oeil nu. Cela nécessite donc souvent d'expliquer au public, qui pourrait attendre des résultats spectaculaires.

Eduquer un chiot ou un chien de manière pédagogique et respectueuse peut demander un peu de temps : un temps nécessaire pour connaître le chien, un temps nécessaire pour que ce chien appréhende les apprentissages en confiance, un temps nécessaire pour entraîner et pérenniser de nouvelles habitudes. Les effets se voient sur le long terme : un chien bien dans ses pattes, un chien plus attentif et coopérant.

Les professionnels du massage canin le savent, la plupart des effets sont constatés à moyen/long terme sur le chiot ou le chien, hormis l'action relaxante et stimulante visibles à très court terme.

Pascale

www.monchienrelax.com

Le massage canin ne se substitue pas aux soins vétérinaires, il les complète. En cas de doute, de trouble physiologique ou d'âge avancé, l’avis et l'accord du vétérinaire sera demandé.

Massage d'un chiot Berger Allemand de 4 mois : il est parvenu à lâcher prise, malgré le bruit et la frustration.

Massage d'un chiot Berger Allemand de 4 mois : il est parvenu à lâcher prise, malgré le bruit et la frustration.

Partager cet article

Commenter cet article