Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon Chien Relax

J'ai adopté deux chiens et je ne regrette rien !

1 Mars 2013 , Rédigé par Mon Chien Relax Massage Canin Publié dans #Bien vivre ensemble

"Adoptez, n'achetez pas un chien !"

Depuis longtemps, j'étais sensible à cette phrase, je la comprenais et y adhérais. Seulement, il a fallu que j'attende 41 ans pour sauter le pas !

J'ai toujours été entourée de chiens et de chats, depuis mon enfance : un chat, Voyou, qui, malheureusement, s'est enfui et n'a jamais été retrouvé. Puis, une chienne Epagneul Breton, Linda, qui m'a surtout accompagnée durant mon adolescence et dont je me suis beaucoup occupée naturellement : j'aimais lui préparer de bonnes gamelles "maison", je la sortais, elle venait souvent dormir dans ma chambre. Elle s'est éteinte à l'âge de 15 ans.

Puis, mon mari et moi-même avons acheté 2 Epagneuls Papillons en Auvergne, oui, j'ai bien dit "acheté", chez une personne qui, malheureusement, profitait un peu trop de ce "commerce". Une femelle, Myrtille et un mâle, Wolfy, frère et soeur des mêmes parents mais d'une portée différente (6 mois d'écart). Nous avons vécu beaucoup de joies et de peines avec eux ; ils ont également vécu l'arrivée de nos enfants et je dois dire qu'il n'y a jamais eu de souci en termes d'éducation, de comportement ni de problèmes relationnels. Oh, ils avaient bien sûr chacun leur tempérament : Myrtille, une petite "mère" avec Wolfy, autoritaire, affectueuse. Wolfy, un chien dynamique, sportif et affectueux. Bref, le bonheur tranquille. Les peines se sont également succédées, avec, tout d'abord la disparition de Myrtille à l'âge de 15 ans, puis celle de Wolfy à l'âge de 17 ans (si si !). Vous n'êtes jamais préparé à la fin de vie d'un être aimé, il n'y a pas de manuel pour cela. Alors vous assurez comme vous le pouvez, vous versez toutes les larmes de votre corps et avec du temps, du temps, du temps ...

Puis un beau jour, mon mari et moi-même avons commencé à regarder, chacun de notre côté et sans nous concerter, le site web de la Spa ... C'est drôle comme les choses se mettent en place instinctivement, naturellement ! Il faut dire aussi que cela a plus ou moins correspondu à la période durant laquelle j'ai voulu m'épanouir davantage dans ma vie professionnelle. Le nombre de mes contacts dans le monde animalier et particulièrement le monde canin augmentait de jour en jour et les sujets tels que l'adoption raisonnaient régulièrement à mes oreilles ...

Nous avons tout d'abord adopté Eliot, un Terrier Tibétain alors âgé de 6 mois, tout noir, tout sale et complètement perdu. Toute son éducation était à faire, il avait une énergie à faire pâlir plus d'un éducateur. Eliot a littéralement bousculé toutes nos idées reçues, nous qui croyions tout savoir sur les chiens, comme beaucoup de gens ! Nous avons beaucoup appris, tant sur le comportement canin que sur les conséquences désastreuses de l'abandon d'un jeune chien.

Un hasard de calendrier a fait que, exactement 2 ans après avoir adopté Eliot, nous sommes retournés dans le même refuge (certains pourraient y voir un signe ...). Sincèrement, je m'étais "conditionnée" avant d'y aller ! Nous n'y allions que pour apporter des couvertures ... pour en repartir avec une petite Teckel à poils durs, Chen-Li, âgée de 9 ans. Chen-Li venait d'un élevage où elle avait été "reproductrice" ... Plus utile, trop vieille, donc, on s'en débarrasse ! Nous avons tout de suite pensé que la présence de Chen-Li serait profitable à Eliot, qu'elle lui apporterait un équilibre, une présence (même si Eliot n'est jamais resté seul plus de 4 heures). Chen-Li nous a tout de suite plu, petite chienne très calme, douce, affectueuse et qui ne cessait de nous regarder avec ses grands yeux. C'est elle qui nous a trouvés.

La cohabitation entre Eliot et Chen-Li a été musclée les premiers jours. Eh oui, Eliot considérait Chen-Li comme une véritable intruse, il ne lui laissait rien passer, il la provoquait ... Traitement aux Fleurs de Bach pour les deux loulous (rééquilibrage des émotions), massages, attention, éducation, patience, présence. Résultat : au bout de deux semaines, ils se toléraient, j'ai même surpris Eliot à vouloir jouer avec Chen-Li !

J'ai appris.

J'ai appris que les premiers contacts entre deux chiens pouvaient se faire dans le conflit, qu'il existait un grand nombre de moyens pour nous aider, dans la douceur, à optimiser au mieux les relations entre eux, ainsi que notre relation avec eux.

J'ai appris qu'il fallait de la patience, de l'écoute, du regard, de la réflexion pour appréhender au mieux le monde canin. J'ai appris que mon souhait était de persévérer dans cette voie qui me nourrit énormément sur le plan intellectuel et émotionnel.

J'ai appris que l'adoption, ô combien difficile et compliquée, n'apporte au final que du bonheur à partager, la conviction de faire le bien, de sauver une vie, d'offrir une seconde chance à un chien vous le rendra au centuple.

Enfin, j'ai appris que décidément, je ne peux pas me passer de la présence des chiens dans ma vie et je dois dire que je considère cela comme une chance. Ils gagnent peut-être beaucoup d'amour à vivre à mes côtés, mais je gagne tellement à vivre auprès d'eux !

Mon Chien Relax

J'ai adopté deux chiens et je ne regrette rien !
J'ai adopté deux chiens et je ne regrette rien !
J'ai adopté deux chiens et je ne regrette rien !

Partager cet article

Commenter cet article